Le pneumatique… bien plus qu’un simple morceau de gomme

1 avril 2019

Souvent sous-estimé, le pneu est un produit pourtant très important, c’est bien plus qu’un simple bout de gomme noire. Il assure une fonction capitale : maintenir le seul contact entre la roue (votre véhicule) et la route (voir notre article “La conduite sur sol mouillé”). Les manufacturiers améliorent continuellement leur performance, en ce compris l’adhérence, tout en limitant les bruits, mais aussi la résistance au roulement (afin d’abaisser la consommation de carburant).

 

 

Tous les nouveaux pneus vendus en Europe doivent être classés et étiquetés en fonction de leurs performances énergétiques, en tenant compte de leur adhérence sur sol mouillé et du bruit qu’ils émettent.

 

                                                                                                         

L’importance de la pression du pneu  

Le pneu est un produit perfectionné. Il est donc impératif de bien choisir ses gommes, mais également de les maintenir toujours à bonne pression. En effet, une pression optimale permettra au véhicule de réduire au maximum sa distance totale d’arrêt (temps de réaction + temps de freinage) en cas de freinage d’urgence.

Les pneumatiques ont également une grande influence au niveau de la consommation de carburant (voir aussi notre article “Evitez la surconsommation”). A chaque tour de roue, le contact entre le sol et les pneumatiques génère une résistance qui ralentit l’allure de la voiture. Une bonne pression ainsi qu’un pneu adapté au véhicule optimise cette résistance physique.

Les indications de pression des pneumatiques sont renseignées au niveau de l’ouverture de la portière du conducteur ou du réservoir d’essence, mais également dans le carnet d’utilisation du véhicule. Contrôler régulièrement la pression de ses pneus est un gage de sécurité, de confort mais aussi d’économie de carburant. Sur les véhicules modernes, des capteurs vérifient en permanence la bonne pression des pneumatiques. N’oubliez pas de réinitialiser le système lors de chaque vérification de pression (voir manuel d’utilsation du véhicule) .

 

 

 

 

 

 

 

 

Changement de pneus : comment, quand, pourquoi?

Si vous changez de gommes, n’oubliez pas que le législateur vous impose de monter les mêmes pneumatiques (marques, type, structure et indice de vitesse) par essieu. De plus, les pneus doivent être conformes aux prescriptions du constructeur de la voiture. Le meilleur conseil est bien entendu de monter 4 pneus de même type. Et si vos pneumatiques se détériorent à l’avant, chassez cette idée reçue de les intervertir avec les pneus arrière. Pensez à votre sécurité, remplacez-les tout simplement.

En parlant de changement de pneus, sachez que nous sommes dans la période de transition. Si votre véhicule est encore équipé de ses pneus hiver, pensez à les changer. En effet, le pneu hiver se dégrade considérablement au-dessus de 7°C (au même titre qu’il devient véritablement performant sous la barre des 7°C).

Rappel : Les pneus d’hiver ne sont pas obligatoires. Ils sont autorisés pendant toute l’année à condition que l’indice de vitesse de ces pneus ne soit pas inférieur à celui des pneus spécifiés par le constructeur. Si les pneus d’hiver présentent un indice de vitesse inférieur, ils ne sont autorisés que du 1er octobre au 30 avril et une vignette affichant la vitesse maximale inférieure doit être apposée dans la voiture, à un endroit bien visible du conducteur.

 

Nous reviendrons plus tard sur l’importance des pneumatiques En effet, lors d’un prochain article, nous aborderons l’importance de chausser des pneumatiques hiver. Comment fonctionnent-ils ? Quels sont les avantages à changer de pneus en hiver et en été ? Et pour mon portefeuille, avantage ou inconvénient ? Mais cela, ce sera pour dans quelques mois, profitons d’abord du retour du beau temps.

 

Article écrit avec la collaboration de Peugeot Driving Academy.

 

Share on

Trucs et astuces

Réflexions