Embarquer à bord de son véhicule

1 mai 2019

Avant d’embarquer à bord de son véhicule

Prendre quelques instants pour vérifier les points essentiels de votre véhicule avant d’embarquer à son bord peut vous éviter de gros soucis une fois sur la route.

La première chose essentielle à vérifier (et cela est valable toute l’année) est l’état de vos pneumatiques (voir notre article au sujet des pneumatiques). Faites le tour de votre véhicule avant d’embarquer afin de bien vérifier qu’aucun n’est plat. Si vous possédez un contrôleur de pression, utilisez-le. Sinon, n’oubliez pas de vérifier régulièrement la pression des pneus (au moins une fois par mois lors d’un passage à une station essence).

Un autre point très important est le système électrique, et principalement celui qui alimente les feux. Vérifiez que les projecteurs avant de votre véhicule fonctionnent, ainsi que les clignotants. Apportez également une attention aux feux stop à l’arrière.

Vérifiez aussi les vitres et principalement le pare-brise. En effet, un petit éclat peut vite devenir problématique et provoquer une fissure plus importante.

N’oubliez pas de vérifier que vous disposez du minimum vital en termes de « premiers secours ». Une trousse de soin, mais également en cas de panne : un gilet jaune, une roue de secours en parfait état (ou un kit de crevaison si votre véhicule n’est pas équipé d’une roue de secours), un extincteur, un triangle, etc.

Si vous devez charger votre véhicule, faites-le intelligemment. Placez toujours les objets les plus lourds et massifs en bas. En effet, en cas de freinage d’urgence, tout ce qui n’est pas correctement attaché devient un projectile potentiel.

Mettez-vous à l’aise.

Ne conduisez pas avec des vêtements qui peuvent entraver vos gestes. Enlevez donc « grosse doudoune » et autres vestes trop encombrantes qui rendront difficile vos mouvements à effectuer en cas d’urgence.

Faites attention à ce que vous portez aux pieds. Vous devez conduire avec des chaussures qui tiennent convenablement vos chevilles. Donc, pas de slaches, tongs ou autre chaussures de vacances dites « ouvertes ». Idem pour les talons trop hauts: ceux-ci sont déconseillés pour conduire.

Que ce soit concernant les vêtements ou les chaussures, n’oubliez jamais que si la loi n’interdit rien, elle impose par contre au chauffeur « d’être en état de conduire », et « d’être constamment en mesure d’effectuer toutes les manœuvres qui lui incombent et d’avoir constamment le contrôle du véhicule ».

Encore une chose, ne prenez pas le volant si vous êtes fatigué ou sous l’effet de médicaments. La somnolence au volant est encore à l’heure actuelle la cause de nombreux accidents.

Avant de démarrer

Les véhicules étant de plus en plus « connectés », il est primordial de préparer son trajet avant de démarrer. Cela englobe la navigation GPS : définir la route à suivre se fait avant de démarrer et pas pendant le trajet. Si vous devez modifier votre trajet en cours de route, et si disposez de commandes vocales, utilisez-les en priorité. Dans le cas contraire, arrêtez-vous afin de paramétrer le nouvel itinéraire.

Pour rappel, il est strictement interdit d’utiliser son téléphone tout en conduisant. En Belgique, téléphoner avec un kit mains libres est autorisé. Si votre véhicule n’est pas équipé de ce type de système, votre téléphone doit rester hors de votre portée. Donc, jetez un dernier coup d’œil à vos messages avant de démarrer.

Enfin, être confortablement assis est très important au volant. Prenez donc le temps de bien positionner votre siège et de régler l’angle du dossier. Les épaules calées dans le siège vous devez être en mesure de poser vos poignets sur le haut du volant sans tendre trop les bras. Il est dès lors déconseillé d’être « couché » et d’avoir les bras trop tendus. En effet, vous devez toujours être capable d’effectuer des mouvements de volant suffisamment amples, ce qui est très important en cas de manœuvres d’évitements dans des situations d’urgence éventuelles. N’oubliez pas de régler l’appuie-tête. Une bonne position de celui-ci peut vous éviter de grosses complications en cas de choc par l’arrière.

Enfin, une fois correctement assis, portez une attention particulière aux rétroviseurs : réglez-les correctement. N’oubliez jamais que la sécurité au volant passe également par une analyse permanente de ce qui vous entoure.

Dernier point très important avant de démarrer, vérifiez que vous avez bien les papiers du véhicule à bord. Permis de conduire, carnet d’immatriculation, assurance, etc.

Bonne route.

Article réalisé avec la collaboration de Peugeot Driving Academy.

Share on