Vélos électriques : l’embarras du choix !

14 mars 2019

Si vous êtes sur la route toute la journée, il est clair que le vélo n’est pas adapté à vos besoins. Cependant, si vous n’avez pas de grandes distances à parcourir et que vous êtes souvent coincé dans les bouchons, penser au vélo électrique n’est pas une mauvaise idée !

En plus des avantages que présentent un vélo classique (activité physique, circulation et parking aisés, diminution des frais de transport, empreinte écologique faible) le vélo électrique permet des déplacements sur de plus longues distances sans pour autant arriver en sueur à destination et sans la nécessité d’avoir la condition physique d’un athlète!

Si vous êtes convaincu de l’intérêt du vélo électrique, reste encore à savoir quelle monture choisir ! Quel type de vélo ? Quelle taille ? Quelle batterie ? Autant de choix sur lesquels nous allons nous pencher afin de tenter de faciliter votre sélection.

Les types de vélos électriques

Chaque type de vélo électrique est adapté à l’une ou l’autre utilisation (trajets quotidiens ou balade du dimanche) mais est également lié à d’autres paramètres : distance à parcourir, lieu d’entreposage du vélo, etc.

Les vélos électriques pliables 

Légers et pratiques, ils sont aisément transportables dans le train, le tram, le bus ou même dans le coffre de votre voiture. Ils sont également faciles à ranger si vous habitez en appartement par exemple !

Les vélos électriques de ville 

Axés sur le confort de l’utilisateur, c’est le compromis idéal pour circuler en ville tout en s’accordant une balade le week-end. Ces vélos sont plus lourds que les vélos pliables mais ont tout de même un poids tout à fait correct.

Les vélos électriques sport/ VTT 

Offrant un position de conduite plus dynamique, ces vélos privilégient la performance parfois au détriment du confort ou du côté pratique, ils sont plutôt destinés aux sportifs avertis. Ces vélos sont parmi les plus lourds du marché: jusqu’à 30 kilos. Ce poids peut néanmoins être justifié, dans certains cas, par la présence de batteries plus puissantes.

Système de propulsion des vélos électriques

Le système qui alimente le vélo pour le faire avancer peut différer selon plusieurs points.

Tout d’abord, l’emplacement du moteur peut varier et aura un impact important sur la conduite. Ce dernier peut être positionné sur la roue avant (avec l’impression de se faire tracter), sur la roue arrière (avec l’impression d’être poussé en avant) ou encore au centre du vélo, au niveau du pédalier.

Ensuite, le système d’alimentation peut différer d’un vélo à l’autre. La plupart des vélos disposent d’une aide motorisée qui s’enclenche lors du pédalage. Cette aide peut être plus ou moins puissante et plus ou moins graduelle. Certains vélos disposent également d’une aide au démarrage ! D’autres vélos peuvent rouler sans aucun coup de pédale: dans ce cas, il suffit de gérer l’arrivée de la puissance et de se laisser rouler…

Puissance des vélos électriques

La puissance de la batterie est l’un des points les plus importants lors du choix d’un vélo électrique étant donné qu’elle représente jusqu’à la moitié du prix d’achat total.

Ce qu’il faut retenir, c’est que la performance de la batterie dépend de sa tension, exprimée en volts (V), et de son intensité, exprimée en ampèreheures (Ah). Donc, plus la tension sera élevée, plus l’impression de puissance se fera ressentir. Plus il y aura d’ampèreheures, plus la batterie aura une autonomie élevée.

➜ Vous aurez compris qu’en ce qui concerne la puissance, le choix de votre batterie se fera en fonction de votre utilisation et donc du terrain que vous aurez à parcourir (terrain plat ou vallonné). Pour ce qui est de l’autonomie, le choix dépendra de la distance à parcourir, bien sûr, mais également de votre poids, du poids du vélo, du type de routes à emprunter, du mode d’assistance que vous utilisez, …

Batteries

En plus de l’équipement du vélo en lui-même, ce qui fait son prix c’est aussi sa batterie. Actuellement, quatre types de batteries sont utilisées :

Les batteries au plomb

Utilisées uniquement sur des vélos électriques bas de gamme. Leur prix n’est pas élevé cependant leur poids est conséquent. De plus, il est plus difficile de les recycler, ce qui peut avoir un impact dans le cadre du choix d’un véhicule écologique ! Enfin, ces batterie sont sensibles, entre autres au froid.

Durée de vie moyenne : 300 à 400 cycles de charge.

Les batteries Ni-Mh

Environ deux fois moins lourdes qu’une batterie au Plomb, ces batteries se recyclent bien. Néanmoins, cette technologie est sensible à l’effet mémoire contrairement aux autres (Plomb, Li-Ion ou Li-Po). Les batterie Ni-MH ne supportent pas la surcharge et nécessitent un chargeur adapté.

Durée de vie moyenne : environ 500 cycles de charge.

Les batterie Li-Ion

Environ deux fois moins lourdes qu’une batterie au Plomb, ces batteries n’ont pas d’effet mémoire et ont une performance supérieure aux batteries au plomb ou Ni-MH. Elles se recyclent également bien. Ces caractéristiques font des batteries Li-Ion les batteries les plus utilisées.

Durée de vie moyenne : 600 à 1200 cycles de charge.

Les batteries Li-Po

Environ cinq fois moins lourd qu’une batterie au Plomb et 2,5 fois moins qu’une batterie Li-ion et Ni-Mh, les batteries Li-Po n’ont pas d’effet mémoire et ont une performance équivalente aux batteries Li-ion. Elles se recyclent également très bien.

Durée de vie moyenne : 600 à 1500 cycles de charge.

➜ Il faut garder à l’esprit que, quelle que soit la technologie utilisée, une batterie est un élément chimique qui se détériore avec le temps. Il est donc primordial de l’entretenir en tenant compte des recommandations du fabricant.

Le speed pédélec : un vélo électrique puissant !

Le speed pedelec est un vélo électrique survitaminé doté d’un moteur (≤ 4000 W) lui permettant d’atteindre la vitesse de 45 km/h ! Pour ces vélos assimilés à des cyclomoteurs, il faut être âgé d’au moins 16 ans et être titulaire d’un permis AM ou B. De plus, ce type de vélo impose un certain nombre d’obligations :

⇒Une immatriculation à la DIV

⇒Le port obligatoire du casque (moto ou vélo)

⇒Une assurance

➜ De manière générale, ce sont les règles pour cyclomoteurs qui s’appliquent à ce type de vélos, cependant une certaine souplesse est de mise : les avantages liés aux vélos classiques restent valables (accès aux sens uniques limités, aux chemins pour cyclistes, aux chemins interdits aux cyclomoteurs).

En selle !

Vous l’aurez compris, choisir un vélo électrique n’est pas chose simple. Cela représente un investissement financier considérable qui justifie le temps passé à faire un choix raisonné et sensé.

En plus de toutes les caractéristiques dont parle cet article, le dernier mot reviendra à votre attirance personnelle pour l’un ou l’autre modèle : le vélo électrique est aussi un objet de plaisir !

Il ne vous reste plus qu’à prévoir l’équipement nécessaire pour faire face à toutes les conditions météos et vous serez paré pour faire du deux-roues électrique votre moyen de transport favori !

 


Sources :

• Guide d’achat d’un vélo électrique. (s.d.).Consulté le 19/02/2019 sur https://www.velo-electrique-attitude.com/content/7-guide-achat-velo-electrique-comparatif

• Vélos électriques: les différents types d’assistance électrique. (s.d.). Consulté le 19/02/2019 sur http://www.magasin-velo-electrique.com/pages/velos-electriques-differents-types-assistance-electrique-vae/

• Vélos électriques. (s.d .). Consulté le 19/02/2019 sur https://mobilit.belgium.be/fr/circulationroutiere/immatriculation_des_vehicules/plaques_dimmatriculation/velos_electriques

Share on

Trucs et astuces

Réflexions