Véhicules utilitaires: un virage pour la durabilité?

2 avril 2019

Des progrès importants ont été réalisés au cours des dernières décennies pour réduire les émissions d’oxydes d’azote (NOx), de monoxyde de carbone et d’hydrocarbures imbrûlés provenant des véhicules commerciaux. La tendance vers des transports professionnels plus respectueux de l’environnement est en plein essor : les carburants alternatifs deviennent de plus en plus attractifs pour les véhicules utilitaires et le gouvernement récompense les véhicules durables à des fins fiscales.

Depuis l’année dernière, le gouvernement flamand a lié le trafic des camionnettes aux émissions de CO2. Les fourgonnettes fonctionnant au gaz naturel (CNG) bénéficient d’une exemption de la taxe de circulation jusqu’en 2020… Pour les fourgonnettes électriques, aucune taxe de circulation ne doit être payée!

Cela ne signifie pas pour autant que les moteurs diesel et essence disparaîtront bientôt. L’évolution vers des moteurs économiques et propres continue mais le diesel reste la référence des véhicules utilitaires pour les années à venir. Grâce aux filtres à particules, aux convertisseurs catalytiques et à l’évolution technologique du moteur, les émissions de particules fines et d’oxydes d’azote ont été réduites au minimum. Sur le marché, différentes technologies continuent à coexister sans que l’une d’entre elles ne soit prépondérante.

Les pionniers

Les véhicules utilitaires légers sur des systèmes de motorisations alternatives sont déjà intéressants pour la distribution de marchandises en milieu urbain par exemple.
Renault a été l’un des premiers avec le Renault Kangoo à sortir une camionnette électrique. Entre temps, la marque a lancé une version améliorée avec, entre autres, un temps de chargement plus court et une batterie plus grosse. La Peugeot Partner Electric a vu le jour en 2017 et est, avec la Citroën Berlingo Electric, un petit frère de la même famille. Le véhicule utilitaire Nissan e-NV200 utilise la technologie de la Nissan Leaf. Le véhicule est disponible en version sept places ou en version utilitaire.

Véhicules utilitaires plus lourds

Si le gouvernement autorise également les émissions à jouer un rôle dans la taxation des véhicules lourds, il cherchera aussi des alternatives aux moteurs diesel en cas d’achat au sein de cette catégorie.

➜ Alors que la plupart des constructeurs se concentrent encore sur les petits modèles avec un espace de chargement limité, plusieurs fabricants ont déjà annoncé qu’ils déplaceraient leur gamme innovante vers leurs modèles avec plus d’espace de chargement. C’est ainsi que Renault a lancé le Renault Master Z.E., Mercedes a sorti le eVito et Volkswagen propose un Crafter électrique.

Share on

Trucs et astuces

Réflexions