Brancher et prendre la route?

29 janvier 2019

Actuellement la tendance est à l’électrique. Les voitures électriques offrent une solution adaptée à certains profils de conducteurs bien que leurs caractéristiques ne puissent pas satisfaire toutes les demandes.Mais quelles différences y a-t-il à conduire un véhicule électrique par rapport à un véhicule équipé d’un moteur thermique?

Conduite d’un véhicule électrique en toute sécurité

Il est vrai que les voitures électriques ressemblent exactement aux modèles classiques à essence ou diesel. Cependant, supposer que le passage à un véhicule électrique n’est qu’une question de plug and play est dangereux ! Penser soigneusement au comportement de conduite et à la sécurité n’est certainement pas un luxe !

L’émergence de véhicules électriques et hybrides a déjà provoqué une révolution radicale dans les garages chargés de la maintenance. Les techniciens doivent appliquer des méthodes de travail et des connaissances différentes de celles auxquelles ils ont eu recours pendant des décennies.

➜ Le centre de connaissances et de formation du secteur automobile EDUCAM a donc créé diverses formations pour familiariser les gens à la nouvelle technologie. De nouvelles règles de sécurité sont également incluses du fait de la haute tension présente sous le capot des véhicules électriques !

 

Powerstart

Etant donné que les voitures électriques ont une boîte de vitesses avec une seule transmission, le changement de vitesse n’est plus nécessaire. De plus, un véhicule électrique dispose de toute la puissance immédiatement après le démarrage. Cela implique bien sûr que vous ne pouvez plus compter sur la montée en puissance progressive du moteur pour garder votre vitesse sous contrôle.

La «clé de voiture» traditionnelle est en baisse depuis un certain temps et avec l’arrivée de la voiture rechargeable, elle fait office d’antiquité à exposer dans un musée ! A la place, en tant que conducteur, vous recevez une clé électronique, avec laquelle vous pouvez, entre autres, ouvrir les portes. La clé doit juste être présente dans la voiture pour démarrer le moteur. C’est aussi simple que d’appuyer sur l’interrupteur pour allumer la lumière… sauf qu’il faut garder le pied sur le frein. Déplacez le levier de la position de stationnement à la position de conduite et c’est parti.

Briser le silence

Si la conduite dans le passé était accompagnée d’un moteur qui pouvait être entendu, aucun avertissement sonore ne sera produit par votre départ lorsque vous démarrerez votre véhicule électrique. Un moteur électrique ne produit pratiquement aucun son. Cela peut être déroutant pour les e-drivers de première génération, mais cela peut également représenter un risque potentiel pour les usagers faibles de la route. En effet, les piétons et les cyclistes ne sont plus informés de votre arrivée.

➜ L’Europe a donc décidé qu’à partir de juillet 2019, les véhicules électriques devraient être équipés d’un système AVAS: un bruit de moteur artificiel. Cependant, le fabricant pourra fournir un bouton pour désactiver le son. Ce sera donc au conducteur de ne plus l’oublier au départ !

Attelage interdit

Les conducteurs de véhicules électriques devront trouver une alternative à leurs vacances en camping. Comme les voitures électriques ne peuvent pas être équipées d’un crochet de remorquage, la caravane devra rester dans le garage ! Avec de nombreux véhicules de tourisme, l’attelage doit être ancré trop près de la batterie et en cas d’accident, cela peut être dangereux. Cependant, il ne faudra pas longtemps avant que les concepteurs automobiles aient trouvé une solution.

Share on

Trucs et astuces

Réflexions